pendeloque


Also found in: Dictionary, Wikipedia.

pendeloque

[‚pän·də′lōk]
(lapidary)
A modification of the round brilliant cut, with an outline resembling that of the pear-shape cut, but with the small end longer and more pointed.
References in periodicals archive ?
L'analyse detaillee des traces du pendeloque en os de Mitoc a permis la proposition (pour la premiere fois sur des artefacts de Roumanie) la reconstitution de la "chaine operatoire" de fabrication --debitage, faconnage, perforation-- (Beldiman, 2004b, avec la bibliographie) (Fig.
1996; Carciumaru et Dobrescu, 1997: 57-59) et celui d'un autre petit pendeloque en os ou en ivoire pourvu de trou de suspension de Kostenki 14, Russie (Kozlowski, 1992: 69, fig.
1983): "Amuleta-pandantiv de la Mitoc si unele aspecte ale artei si magiei in paleoliticul superior est-carpatic (La pendeloque de Mitoc et quelques aspects de l'art et de la magie au Paleolithique superieur a l'est des Carpates)", Studia Antiqua et Archaeologica, t.
1995): "Sur les objets paleolithiques de parure et d'art en Roumanie: une pendeloque en os decouverte a.
Les types identifies sont: batons perces sur metatarse de cheval et sur bois de renne; pendeloques lithiques et en os; rondelle en bois de renne; dents percees; objets lithiques en quartzite et graphite; objets graves et encoches lithiques et en os; harpon decore; fragment de defense de mammouth ayant des traces de debitage et faconnage; coquilles fossiles appartenant a l'espece Congeria?
On compre 13 types, les plus nombreux etant lie a la parure: coquilles percees (10), dents percees (3); pendeloques (2); rondelle (1).
Pour les pendeloques, dans la plupart des cas, le faconnage a totalement efface les traces du debitage.
Les traces d'utilisation sont communes specialement pour les pendeloques et batons perces qui ont ete examine directement par l'auteur: emoussement et deformation des perforations plus ou moins marquee; lustrage des surfaces et des bords.
De par sa nonchalance ("balancant mollement son torse," "un air paresseux") evocatrice de la lascivite propre a la sexualite noire pour les scientifiques occidentaux au xixe siecle, Dorothee se presente comme une femme fatale, "son enorme chevelure" servant de nichoir a "de lourdes pendeloques [qui] gazouillent secretement [aux] oreilles" illustrant de maniere caricaturale l'hypersexualite de la figure.