repand


Also found in: Dictionary, Thesaurus, Medical.

repand

[rə′pand]
(botany)
Having a margin that undulates slightly, referring to a leaf.
References in periodicals archive ?
Apprenant l'enlevement de sa fille, Shylock se repand en lamentations ridicules melant, une fois de plus, personne et argent : << O ma fille
La croyance se repand a Montreal a l'effet que les Chevaliers du travail peuvent operer des changements drastiques a leur condition, et ce, rapidement.
Si je me baigne dans cet endroit, dit Lorimene, une mere de famille vivant au village des vainqueurs, quand je sors de la douche, mon corps repand l'odeur des matieres fecales.
En brossant les portraits des femmes au destin au destin tragique, placees dans la marginalisation et l'inferiorite, ecrasees sous le poids de traditions revoltantes, l'ecrivaine sonne l'alarme du totalitarisme islamiste (40) qui se repand.
Mais plus generalement le monde de la librairie parisienne connaissait New York : Alexis Hocquet Caritat, qui a fait fortune a New York entre 1799 et 1804 dans le commerce du livre, notamment francais, est autour de 1810 a Paris, et repand cette idee que la richesse peut etre atteinte par ce biais (32).
Le regard horscode de Mercedes, en decalage avec le detail academique des yeux tel qu'un peintre les representerait, fait defaillir la representation et vide l'espace autour (Rykner, Pans 162), lequel se repand comme l'eau du bain abondamment decrite par Marcel : << Leau rouge avait renverse partout.
c'est une grande abondance d'eaux fort claires & fort douces, qui descendant par plusieurs endroits du haut de la montagne, se reunissent dans un profond & large bassin, de figure ronde qui est dans le roc; cette eau n'ayant point de canal pour sortir du bassin, se repand au dehors & forme des cascades qui jaillissent & tombent dans la plaine, ce qui joint a la beaute des vues & des perspectives, a la quantite d'arbres de cocos, & a la fraicheur de l'eau .
Perturbacion tanto mas grave ya que es duradera y el mimetismo la propaga a gran velocidad, desarmando los efectos de la competencia "ordinaria": "la secousse une fois donnee se repand au loin, la bonne volonte meme du commerce pourrait etre inutile".
Premierement, << son regime de lumiere, maniere dont celle-ci tombe, s'estompe et se repand, distribuant le visible et l'invisible, faisant naitre ou disparaitre l'objet qui n'existe pas sans elle >> (Deleuze 1988 : 186).
A partir des annees 1950, il se repand en Amerique du Sud et en Afrique ou il subit diverses formes de reappropriation locale et de syncretisme (Bastian 1994; Mary 2001).
La terminologie de services de proximite se repand dans les annees 1980 est d'ailleurs souvent confondue avec les emplois de proximite.