Ibadites

Ibadites

 

or Abadites, followers of a moderate movement of the Muslim Khariji sect. The sect was founded in the seventeenth century in Iraq and was named after Abd-allah-ibn-Ibad, who formulated its concepts. Ibadites fought against the caliphate and created their own imamates, among them the one in Taher, North Africa, which lasted from the eighth to the beginning of the tenth century. Ibadites are found today in Oman and in the North African states of Algeria, Tunisia, and Libya.

REFERENCE

Lewicki, T. “Les subdivisions de l’Ibădiyya.” In the collection Studia islamica,[vol.] 9. Paris, 1958.
References in periodicals archive ?
La realite a demontre une fois de plus, comme naguere au temps de la glorieuse Revolution du 1er Novembre, que Mozabites et Chaamba, malekites et ibadites, forment une meme entite citoyenne riche de par sa pluralite et dont le destin ne se conjuguera jamais au futur decompose.
Les grandes divergences avaient surgi des le debut du premier siecle de l'hegire entre sunnites, chiites et kharidjites et ibadites sur le principe de l'imamat dans l'islam.
That is, the extra "worth" of the coins (beyond their metallic content) was tied to the willingness of the Mesopotamian and Omani populations to accept the coins as currency, which was, in turn, connected to the ability of the Kharijites and Ibadites to promote the acceptance of their money.
Nul n'etait mieux place que Masqueray, par exemple, pour le savoir, il avait visite in situ les lettres ibadites du Mzab et traduit leurs chroniques (4) entre 1876 et 1886.
beaucoup moins que] Les ibadites habitant dans les quartiers malekites ont vendu leurs maisons et se sont installes ailleurs.
Parmi les autres traditions religieuses perpetuees lors de ce mois sacre, figure celle consistant a lire et psalmodier le Saint Coran en groupe durant tout le mois sans interruption sauf pour les cinq prieres dans les differentes mosquees, notamment ibadites.
Nombre de ses representants et defenseurs etaient alors montes au creneau pour tenter de dissiper certains malentendus qui avaient effleure les crispations religieuses entre les deux communautes du M'Zab, les Malekites d'un cote et les Ibadites de l'autre, dans l'espoir d'epargner au pays l'etendue des conflits confessionnels qui dechirent plusieurs pays musulmans (Liban, Irak, Egypte, Yemen-).
Ces actes de violence ont repris apres une accalmie enregistree dans la nuit de vendredi a samedi, suite a des affrontements entre jeunes (ibadites) des quartiers Baba Saad et El-Hofra qui ont lance a partir des terrasses de leurs maisons des pierres et cocktail Molotov sur les elements de la gendarmerie deployes pour s'interposer entres les ibadites et les malekites.
Lundi soir, des affrontements ont failli survenir entre les ibadites et les malekites dans un cimetiere.
Mieux encore, quand on a propose des aides du fonds national de la zakat, apres l'Aid, les ibadites ont estime qu'ils jouissent d'une autosuffisance et nous ont orientes vers les necessiteux malekites[beaucoup plus grand que], a-t-il rapporte.
Accueil chaleureux a Beni Izguen La situation etait completement differente a Beni Izguen, foyer des Ibadites.
A propos de la fitna a Ghardaia, il assure que les malekites, les ibadites et autres personnes pratiquant d'autres religions, il y en a partout en Algerie.