Rabanus Maurus

(redirected from Raban Maur)

Rabanus Maurus

 

(Hrabanus Maurus). Born circa 780, in Mainz; died there Feb. 4, 856. German medieval writer, figure in the Carolingian renaissance. Pupil of Alcuin.

Rabanus Maurus was abbot of the monastery at Fulda from 822 to 842 and archbishop of Mainz from 847. He was an adviser to Louis I and his sons. His literary works were primarily compilations, including several textbooks for church schools. His De institutione clericorum is an interesting source on the history of education in the early Middle Ages.

WORKS

De institutione clericorum libri tres. Edited by A. Knoepfler. Munich, 1901.
References in periodicals archive ?
8, 183-212)"; Vincent Zarini, "Ennode entre Prudence, Ambroise et le 'monde': a propos de deux poemes de la Paraenesis didascalia"; Michael Roberts, "Stylistic Innovation and Variation in the Poetry of Venantius Fortunatus"; Michel Jean-Louis Perrin, "L'utilisation des citations bibliques par l'abbe Raban Maur dans le De humore parentum (834): quelques considerations litteraires, historiques et politiques"; and Sylvain Leroy, "La recriture des Noces de Cana dans le De Gratia Novi Testamenti (XIe s.
Jahrhundert, Zentralblatt fur Bibliothekswesen, Beiheft 64 (Wiesbaden: Otto Harrassowitz, 1933), 158, 248, and 253; Louis Holtz, "Raban Maur et l'Excerptio de arte grammatica Prisciani," in Raban Maur et son temps, ed.
J'en veux pour preuve ce passage extrait d'une homelie de Raban Maur composee et sans doute prononcee a l'occasion de la liturgie de la dedicace d'une eglise: << Vous voici tous reunis, mes chers freres, afin que nous puissions consacrer cette maison a Dieu (.
Dans le cadre spatio-temporel bien precis que represente le deroulement des rituels dans l'eglise, Jean-Yves Hameline a repertorie les principaux caracteres definissant << l'espace de sensibilite >> de la liturgie dont la nature correspond aussi bien a la phenomenologie de Merleau-Ponty qu'a l'expose historico-theologique de Chenu ou bien encore a la definition de la liturgie donnee par Raban Maur au IXe siecle (58).
Dans le cercle des theologiens, tels Amalaire de Metz, Raban Maur ou bien encore Walafrid Strabon, on developpe l'idee selon laquelle l'espace sacre de l'Eglise n'est pas seulement defini a partir de l'espace de l'eglise-batiment mais qu'il se trouve partout dans le monde, dans l'espace illimite destine a recevoir le message du Christ.
Il ne s'agit pas non plus de l'espace interieur de l'Homme auquel j'ai fait allusion plus haut en relation avec la definition de l'espace du temple proposee par Raban Maur dans son homelie sur la dedicace de l'eglise.
Comme exemple pris en dehors de la categorie des livres liturgiques illustres ou non, je rappellerai l'extraordinaire serie de manuscrits du commentaire de Raban Maur sur la croix developpe dans son ouvrage << In Honorem sanctae crucis >>.
Dans la definition qu'il donne des differents lieux sacres de la Bible, Raban Maur insiste sur l'idee que ces lieux sont << presents >> dans les livres saints, dans les livres sacres de la Bible (98).
Nul besoin a ce stade de l'expose de rappeler la phrase de Raban Maur a propos de la liturgie ou celle-ci apparait clairement comme la << mise en action >> interactive de tous les elements sensoriels constitutifs du rituel, parmi lesquels les realisations artistiques, afin de rendre visible l'Invisible et << presentifier >> le divin.
The Traicte de la Cabale begins with a letter to King Francis I, divided into three parts: 240 decasyllables in French and nine Latin citations; a commentary of Raban Maur in which he eulogizes the king as guarantor of religion; and the third part in eighteen.
Veronique Frandon, "Les saisons et leurs representations dans les encyclopedies du Moyen Age: l'exemple du De Universo de Raban Maur (1022-1023)," presents an analysis of the theme of the four seasons and its visual realizations, with selected plates from manuscripts.
Nul besoin a ce stade de l'expose de rappeler la phrase de Raban Maur a propos de la liturgie oo celle-ci apparait clairement comme la << mise en action >> interactive de tous les elements sensoriels constitutifs du rituel, parmi lesquels les realisations artistiques, afin de rendre visible l'Invisible et << presentifier >> le divin.