repand


Also found in: Dictionary, Thesaurus, Medical.

repand

[rə′pand]
(botany)
Having a margin that undulates slightly, referring to a leaf.
McGraw-Hill Dictionary of Scientific & Technical Terms, 6E, Copyright © 2003 by The McGraw-Hill Companies, Inc.
References in periodicals archive ?
Topffer repand en ses autographies," he resolves, "nous retrouvons litterairement, a dose plus menagee, dans plus d'un chapitre de ses ouvrages" (496).
C'est un medecin hongrois homeopathe, Von Peczely, qui va structurer l'iridologie comme discipline en publiant a la fin du XIXeme siecle, un ouvrage tres controverse [beaucoup moins que]Introduction a l'etude du diagnostic par les yeux[beaucoup plus grand que] Enseignee et utilisee d'abord en Allemagne et en Scandinavie, elle se repand en Europe, Aux Etats-Unis et en Inde dans le courant du XXeme siecle.
Un probleme qui, helas, se repand de plus en plus, ces dernieres annees, du fait que cette ville dispose de plusieurs cites nouvellement construites, comme l'explique Khaled qui habite l'UV6 et qui assiste depuis le premier jour a cette operation.
L a grippe saisonniere se repand au niveau mondial, notamment en France, Belgique, en Inde.
Dans les annees 1980, l'expression se repand, devient l'objet de campagnes de promotion commerciale, s'imprime de plus en plus sur les pochettes de disques.
Au Quebec, l'ecole sociale populaire consacre des 1945 une brochure a la Reforme de l'entreprise, qui etat etat de l'experience de patrons chretiens en Europe.(79) Mais c'est veritablement avec les journees sacerdotales organisees par la Commission sacerdotale en avril 1947 que l'idee se repand. Le Bulletin des relations industrielles lui consacre plusieurs articles a partir du numero de novembre 1947 jusqu'a juin 1948; ils sont de la plume des abbes Paul-Emile Bolte, professeur a la Faculte de theologie de l'Universite de Montreal et Marcel Clement, professeur a la Faculte de sciences sociales de l'universite Laval.
(56) Dans "La fontaine de Sang," le sang jaillit, afflue, coule et se repand partout.